Quelques photos et vidéos des membres !

Sortie Club de fin de saison, 21 au 28 octobre 2017

C'était un pari osé que d'aller en vallée d'Aspe à Accous, Pyrénées Atlantiques, cette fin octobre, car le site n'a pas la réputation d'offrir de bonnes conditions thermiques à cette saison. Sept « Cagouilles » s'y sont pourtant aventurées, les plus rapides accueillies par la pluie le samedi, puis rejointes par le reste du groupe le dimanche après-midi sous un ciel toujours maussade.

Les conditions météo vont heureusement s'améliorer et donner la possibilité de voler chaque jour soit à Accous, soit sur le versant espagnol (remerciements à Maurice MERCADAL dit Momo, école Ascendance, pour l'aide apportée à l'analyse météo quotidienne).

Dès le lundi matin, rendez-vous est donné à Jean-François le navetteur de l'association « Accous d'Ailes » pour la première de nos rotations. Vingt minutes de route puis de piste bien aménagée sont nécessaires pour gravir les 800m de dénivelé et enfin découvrir la vallée sous un soleil radieux. Ce premier vol « plouf » du matin permet aux pilotes de se familiariser avec le site ; deux autres vols - dont pour certains de plus d'une heure - ont pu être réalisés en début d'après-midi ; peu de thermiques mais sans doute une bonne confluence au-dessus et en avant du décollage. Le séjour commence bien. Deux autres journées seront aussi favorables à de beaux vols au-dessus d'Accous toujours en début d’après-midi  : le jeudi par vent de nord faible avec des vautours nombreux qui cerclent en avant du relief, rien de mieux pour situer le peu de thermiques disponibles et réaliser un vol magique parmi les rapaces ; le vendredi par vent de N à NO modéré permettant du vol dynamique le long de la crête « d'Arapoup » en fond de vallée ainsi que la transition vers le relief de « la Vierge » lui faisant face. Il faut même forcer pour redescendre.

Mardi et mercredi, le vent de sud impose la migration vers l'Espagne et le site le plus proche, « Belagua », (du nom du rio qui serpente dans la vallée) à une heure de route par le col de « La Pierre Saint-Martin » et son splendide paysage de « lapiaz » (failles produites dans le calcaire par la dissolution des carbonates par les eaux chargée de CO2 ). Décollage sur une vaste pente herbeuse à 1400m gagnée sur les 100 derniers mètres à la force des mollets. Le premier jour, malgré un vent de sud plutôt faiblard, des vols de 20 à 45 minutes y seront réalisés le long des falaises dominant la belle vallée 500m plus bas. Le deuxième jour, le vent de sud plus soutenu permettra aux pilotes d'effectuer de longs vols avec une prise d'altitude au-dessus des crêtes marquant la frontière franco-espagnole : vue magnifique sur tout le relief, le piémont et la plaine française. Repose au décollage pour les plus téméraires sinon atterrissage en vallée sur une jachère non clôturée le long de la route (éviter les enclos de pâturage). A proximité, sur le versant français, un autre site intéressant orienté NNE a fait partie des découvertes de la semaine : Issarbe, domaine de ski nordique. En saison on peut y faire de très bons vols thermos-dynamiques et des départs en cross de plaine. Le groupe s'est contenté d'une glissade de 15 minutes face à la plaine française.

Bilan plutôt positif pour ce séjour : soleil généreux, couleurs automnales, navette disponible, association locale accueillante, gîtes, camping, commerces, différentes possibilités ayant permis à chacun de faire une dizaine de vols. Et si on ne vole pas, il y a aux alentours des quantités de randonnées à faire, de lieux magnifiques à découvrir et pour « ceux qui écoutent trop la météo il reste le bistrot » à savoir « le Permayou » à proximité du terrain d'atterrissage...

Jean Louis

Samedi 14 octobre, treuiller en sécurité

Très belle journée pour les 12 Cagouilles qui ont pu se rendre disponible pour participer ce samedi 14 octobre à la journée de révision des procédures de treuillage : objectif sécurité.

Rendez-vous pour tous à 14h mais dès le matin quelques lève-tôt ont préparé le site des Mottes sud. Vent de sud-est à sud, la jachère est bien orientée mais il faudra, en cours de journée, soit changer de lieu de décollage, soit adapter la longueur du treuillage en fonction de l'activité des moissonneuses. Le bon côté de la chose étant que les terrains longeant la route sont maintenant dégagés pour quelques semaines.

Dans un premier temps, Jacquot et Michel ont rappelé les conditions du treuillage en sécurité : coordination des actions du treuilleur, du conducteur et du pilote. Puis les 9 treuilleurs présents (sur 10 qualifiés dans le club) se sont partagés 21 treuillées solo. Les décollages ont été soumis à des conditions variables : face voile, dos voile, vitesse élevée ou non, vent légèrement travers. Treuilleurs et pilotes ont pu affiner la maîtrise de leurs actions et recevoir les conseils appropriés. Les biplaceurs (Julien, Loïc, Raphaël) ont aussi été mis à contribution avec leurs passagers pour servir de cobaye afin de compléter la formation "poids lourd" de Jérôme, Serge, Raphaël et moi-même.

C'est donc 25 treuillées qui ont été réalisées jusque vers 18h, rafraîchissements de fin de journée offerts par Jacquot et Loïc.

Santé et sécurité !

Jean-Louis

Samedi 2 septembre

 10 cagouilles (Jacquot, Bernard, Michel, Serge, Jean-Yves, Linda, Olivier, Frédéric, Raphaël et moi-même) sorties de leur léthargie par les averses de la veille se sont retrouvées peu après 10h sur le site des Mottes nord dans la grande jachère de gauche (on perd un peu en distance mais on gagne en confort et sécurité). Ciel d'azur qui donnera, au fil de la journée, de beaux cumulus prometteurs de beaux vols et « brise de fond de culotte » bien axée qui forcira un peu sous les thermiques au fil de la journée avec quelques variations en NO et des turbulences à l'atterrissage. La plupart des décollages seront faits dos voile. À noter vers 13h le passage d'un dust sournois, venu de la route en arrière du décollage, qui a failli surprendre Raphaël en préparation de vol et arraché du sol mon aile dépliée pour la déposer dans les maïs voisins : brutal et imprévisible !

Je fais le vol d'essai à 11h ; c'est calme, j'en profite pour sortir l'appareil photo, je sens les prémices des bulles d'air chaud. Raphaël enchaîne sur 2 vols découverte ; le 2ème se prolonge un peu grâce aux premiers thermiques. S'ensuivent quelques vols solos plus ou moins brefs avant que Bernard, Raphaël et Michel ne se distinguent : atterrissage à Thézac pour le premier, à Belluire (sud de Pons) pour le deuxième et Léoville (sud de Jonzac 61km) pour le troisième. Notre Président Julien nous apprend que nous sommes de ce fait à ce jour 2ème du podium club de la Coupe Fédérale de Distance ; ça donne envie de s'accrocher aux nuages…

Mais déjà simplement prolonger le vol local en saisissant le moindre « zéro positif », c'est un grand plaisir que nous avons pu ressentir au fil de la journée ; et quand au-dessus de nos ailes, sous le même cumulus, près de quarante cigognes cerclent dans « notre » thermique , c'est beaucoup d'émotion (avec Julien le 26/08).

En fin d'après-midi, pour conclure, deux biplaces pilotés par Raphaël : tout d'abord avec son fils Olivier (équipage poids plume qui peine à rejoindre le plancher des vaches) puis un vol offert par Jean-Yves à Anne-Marie, sa maman, venue passer la journée en spectatrice et finalement convaincue que ça devrait être bien d'essayer. Et c'était bien !

 

Au bilan une journée à 32 décollages sans incidents et autant d'atterrissages (ouf !) plus ou moins dispersés avec une mention spéciale attribuée à Fred qui a décapité quelques tiges de garouille (maïs) : il faut croire que, quand on dispose d'un grand terrain, on ne sait plus par quel bout le prendre ! Et qui c'est qui va offrir la bière et le pop-corn la prochaine fois ? Hein?

Pour l'heure, Jacquot et Bernard ont apporté de quoi nous faire partager leur vice. On n'a pas su résister et même plusieurs fois pour certains...

Jean-Louis

Week-end du 26 Août

C'est une chaleur écrasante que 6 lumas le samedi et 5 le dimanche se
sont retrouvés aux Mottes Sud, vent inférieur à 5km/h tournant à 360°.
Des décollages délicats, surtout pour le petites pattes, les moins
jeunes et les sportifs de comptoirs...
Chaque treuilleur a fait décollages doux et avec aide à la course, ce
qui a permis à chacun des treuillées en sécurité avec des hauteurs
autour de 400m.
Vers 15h30 Julien prend enfin quelques bulles et restera une heure en
l'air suivi de Jean Louis 3/4 d'heure et moi même 30mn.
Les thermiques genre 0.5 à 1 dans les meilleurs cas se baladaient à leur
convenance dans tous les sens.
Dimanche mêmes conditions de vent mais sans les thermiques, un vol
découverte qui a conclue la séance avec la formation lointaine d'un cunimb.
L'heure était donc au parapente-bar avec notre boisson préférée, la

deuxième prise dans un vent soutenu même si le nuage s'était ébouillé.

Voler Mieux...

 

A la conquête de l'ouest

Samedi 22 avril à Sainte Gemme: Sylain M, Sylvain, le président, les rochelais, Bernard, l'ingénieur en chef et moi-même sont présents. Bernard arrivé plus tôt en camping car décèle très vite les premiers thermiques "des cerisiers" qui déclenchent sous un ciel bleu azur! Sylvain et Julien prennent les commandes du treuil vers 14h30 pour un premier essai avec Patrice qui ressent quelques bulles mais se repose. Puis c'est mon tour, je largue un peu après les cerisiers, dans un thermique matérialisé par la poussière derrière un tracteur. Ça se confirme rapidement et je me trouve propulsé à la couche d'inversion à 1400m/sol. Je pars survoler Nancras pendant que Michel et Bernard se lancent. Ils montent très bien aussi et je décide de remonter au vent pour les retrouver. Pendant ce temps Michel est perché et Bernard est en difficulté derrière le bois du décollage. Je rejoins Michel et voilà l'aeronavale partie à la conquête de l'Ouest! S'en suis un beau petit vol en thermique pur vers les Mathes puis Royan ville. Quelques thermiques au dessus des maisons et j'indique à Michel de se poser sur la plage de Pontaiac. Ce que nous ferons ensuite sous les applaudissements du public! Le temps de prendre un jus de fruit en terrasse et Julien m'appelle pour me dire qu'il vient de poser à Saint sulpice de Royan. Ma femme Céline qui bronze sur la plage d'à côté nous rejoins et nous fait une récup de luxe, un peu serré quand-même à 3 parapentistes dans la Mégane...
Retour au terrain de Sainte Gemme pour la traditionnelle bière de fin de journée où nous apprenons que tout le monde a bien volé même si Bernard est couvert de terre et que Julien me montre la vidéo du beau posé vent de c... de Patrice.

A bientôt pour de nouvelles aventures,

(par Antoine)

Journée fumante du 9 Avril

Ce matin aux alentour de 10h, Julien, Raphaël, Jérôme, Bernard et Serge se sont retrouvés pour les sessions biplace découverte sur le site des Mottes mais Nord cette fois ci étant donné l'orientation du jour. Raphaël et Julien ont enchaîné pas moins de huit biplace ! Jérôme ayant ouvert le bal pour le premier vol matin et éclairé les conditions. 👍

Linda et moi sommes arrivés sur les coups des onze heure pour vite nous préparer avant que ça ne cogne de trop ! Linda a enquillé son vol avec un déco vent de travers des plus rock'n'roll qui a fait pâlir tout l'attéro ( Jacquo si tu lis ce message, c'est que tu ne t'ais pas fait kidnapper par la mafia Albanaise et que tu as de la chance d'être en voyage car tes cheveux ne sont pas tous blancs à cause de Linda ) mais qui a ensuite très bien rétabli et fait un beau vol de 15 min. 😀

C'est après la pause casse croute de chacun que là, la journée est devenue incroyablement fumante comme vous dites et que tout le monde a décollé pour aller chercher le thermique. Michel et Loïc nous rejoignent et se préparent à décoller. Et c'est à ce moment que l'histoire continue de s'écrire chez les Cagouilles ! Cela montait et tenait tellement bien, que nous nous sommes retrouvés pendant un moment à six en même temps dans le ciel !!! Oui six !! 💫
Avec de belles balades en local pour tous et pendant plus d'une heure pour certains ! D'ailleurs Julien je t'attends toujours 😜!! Bernard a pris son quota du jour, Raph c'est fait un bon vol plaisir après les 4 bi du matin, Serge est monté à 999 Mètres, on lui à dit de jeter son vario en l'air pour arrondir le chiffre mais bizarrement il n'a pas voulu et, est resté plus d'une heure en l'air. Loïc nous a fait un long tour du terroir pendant 1h30, pour voir si rien n'avait bougé, Jérôme est allé poser dans le bled à côté et Michel nous a annoncé sur le dernier vol du jour, un plafond a 1200m !

Aujourd'hui donc il y aura eu 8 treuillés biplace et 17 vols solo avec des températures à 30 degrés. Décidément on est vraiment bien chez les Cagouilles !

La journée c'est terminée par la traditionnelle bière, qui de plus, était fraîche, et de la bonne humeur.

par Jean Yves.

Premiers vols en  2017

Belle première séance de l’année ce samedi 7 janvier à Ste Gemme. 15 vols réalisés par 5 cagouilles sur cette petite après-midi (Michel, Jérôme, Loïc, Sylvain et moi), sous un grand soleil avec une excellente visibilité (la côte, les phares ...), et un froid très supportable. Un vent de face idéal de 10/15 km permettait des largages entre 410 et 490 m. Masse d'air stable mais porteuse. Pas de quoi se plaindre SourireCertains ont profité de ces conditions toutes calmes pour se remettre à voler, essayer du matériel ou pour continuer la formation treuil... Et oui même l'hivers ça vol et on ne s'ennuie  pas !
 
Comme de tradition, la séance s'est clôturée en célébrant l'année 1664
par Raph

 

un week-end en décembre...

Ce samedi 10, douce journée ensoleillée, vent léger de sud à sud-est, trop souvent travers au déco des Mottes sud ; il a fallu faire preuve de patience pour assurer les 17 vols du jour, dont 6 treuillées de bi-places. Belles mises en vol en air calme, lâcher jusqu'à un peu plus de 600m, les 1000m de câble ont même échappé au treuilleur ! On craignait la rupture, c'était juste le bout du bout.

Demain le ciel sera moins bleu mais si ça peut voler nous serons nombreux et nous aurons probablement la visite d'une escadrille de paramotoristes menée par Antoine pour une envolée vers le littoral.

Jean-Louis

ça a "racassé" (fait du bruit) dimanche sur le site Sud des Mottes.

Temps couvert (8/8) et vent très faible de secteur Sud Sud Est avec une
étonnante inversion autour de 250 m de Nord estimé à 25km/h. (moins
marquée vers 15h)

Autant dire que l'efficacité du treuillage n'était pas optimum avec des
vitesses de 40 km/h au décollage et de 60 km/h en fin (vent arrière
comme cité plus haut)

Notre Président a même décollé dans une grand dextérité et avec la voile
de Jean Louis coté nord vent "d'chu" (de cul) bien sur. (Différence pas
flagrante sur la hauteur de largage).

Dix volants présents un 11 décembre : voilà un club bien motivé :
Bernard, Serge, Jérôme, Cyril, Michel, Sylvain, Mono, Jean Louis, Julien
et moi, chacun arrivant selon ses disponibilités pour un total de 18
treuillées dont un biplace.

Mais le fait notoire du jour c'est la présence de 5 paramotoristes dont
Antoine qui ont décollé de notre jachère préférée pour une ballade d'une
heure et demi jusqu'à Brouage. (allée/retour sans se poser)

Antoine, comme par hasard, n'a pu s’empêcher de faire quelques 360 au
ras de la palène (herbe).

La tradition de clôture de séance a été respecté avec l'arrosage de la
voile de Cyril et le coup du Président.

Jacquot.

Fête de la St Louis, 21 août 2016

 

Deux ans après le succès de sa première participation, le club de parapentistes des « Cagouilles volantes » a tenu à nouveau une place remarquée à Corme-Royal le dimanche 21 août 2016, à l'occasion des festivités de la Saint-Louis.

 

Alors qu'en 2014, l'opération a été menée par seulement 6 membres, l'association forte maintenant de 19 adhérents a pu compter sur la présence de 11 de ses membres et de 7 membres de l'association poitevine « Les Pitroux » (les éperviers en patois poitevin) venus, avec leur treuil dévidoir, prêter main-forte et découvrir notre site. Le Président de l'ex ligue Poitou Charentes est aussi venu soutenir cette opération par sa présence et son acceuil au stand ainsi que le kit FFVL qu'il a pu nous fournir afin d’accueillir au mieux les promeneurs. Deux épouses de parapentistes ont aussi participé activement aux tâches matérielles de ce dimanche.

 

 

 

Proposer des vols découverte en parapente treuillé est une affaire sérieuse, aussi ce projet a fait l'objet, par le bureau de l'association, d'une préparation minutieuse tant sur le plan administratif que matériel (l'expérience précédente aura été utile) : demande d'arrêtés de restriction de circulation sur les sites de vol, préparation de la signalisation, réservation du stand et de matériel d'exposition, location d'un véhicule pour effectuer le transport des candidats au vol, organisation des équipes treuillage-biplaceur et permanence au stand, mobilisation de matériel personnel pour les transports et la préparation des aires d'envol…

 

 

 

Le samedi, toilettage et vérification de l'état technique de la voiture de treuillage, puis montage du stand pour l'accueil du public.

 

Le dimanche, à partir de 7h30, les uns achèvent l'installation du stand d'accueil pendant que la première équipe de treuillage dispose la signalisation sur le site « Fribaud » car le vent attendu  est ouest-nord-ouest. En fait, le vent déjà soutenu est résolument trop nord. Après deux vols tests, il s'avère que le champ de tournesols sous le vent rend le décollage trop risqué ; il est décidé de se rendre sur le site des Mottes Nord. Cela oblige aussi à déplacer toute la signalisation !

 

Bonne décision, le vent restera nord-ouest toute la journée et le site se prêtant à de longs treuillages,  « Cagouilles » et « Pitroux » ont offert des vols d'une bonne durée. Grand soleil, des cumulus pas trop envahissants, mais un vent en rafales qui a nécessité un peu de patience et souvent la présence d'aides au décollage ; mais une fois en l'air les candidats au vol ont pu profiter d'un spectacle aérien lumineux. Quant aux atterrissages, ils se faisaient en sécurité sur un grand champ herbeux bordant la zone de décollage.

 

Enfin, cerise sur le gâteau, trois pilotes sont venus se poser à proximité du stade, lieu des festivités,  devant un public nombreux.

 

 

 

22 vols découverte ont été réalisés à la satisfaction générale et ceci grâce au soutiens du Conseil Général de La Charente-Maritime, Florence BOUCHET pour la Mutuelle de Poitiers et Patrick BARBOTIN pour ROYAL TRAITEMENT.

 

Le club des « Cagouilles volantes » souhaite également remercier les communes de CORME ROYAL et BALANZAC pour avoir pris toutes les dispositions nécessaires afin que la journée se passe en toute sécurité.

 

Enfin, nous tenons aussi à remercier la petite équipe du club des « Pitroux », pour leur aide au cours de cette journée. Nous avons passé un très bon moment en leur compagnie.

 

 

 

Dernier week-end de Juin

Ce dimanche, l'activité commence dès potron-minet. Un premier vol solo permet de valider la réparation du système de freinage du treuil, à savoir le remplacement des plaquettes de frein. En effet l'une d'elles frottait directement sur le métal ; on comprend mieux maintenant les à-coups difficiles à gérer à la commande. Les photos des pièces usagées se passent de commentaires. Les premiers treuillages nécessitent une action vigoureuse de l'opérateur pour retenir le câble, mais au fil de la journée, le rodage va redonner au système son efficacité et sa souplesse.

Huit vols découvertes ont été assurés par Julien, Michel et Raphaël. Le vent souvent très variable a occasionné un peu d'attente mais sans compromettre le bon déroulement du programme à la satisfaction du nombreux public familial.

En suivant, les cagouillards présents ont joué sous les cumulus jusqu'à ce qu'ils soient chassés en milieu d'après-midi par le vent météo de nord-ouest. La météo dégradée mais aussi et malheureusement l'obstination des moteurs électriques à tomber en panne ont mis un point final à la séance vers 16h30. Vite une solution durable...

Au bilan, quelques vols locaux prolongés grâce au jeu de saute-mouton et une échappée conséquente de 70km de notre président Julien à qui je laisse le soin de rendre compte de son vol sur le site FFVL http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20190855 . Bravo !

 par Jean-Louis

Premier week-end de Juin

Samedi 4 juin

8 cagouilles sont présentes à 14h sous un ciel couvert (7/8) et un plafond de 700m, vent de secteur nord 10 km/h

Pas de performance mais un bon entrainement pour les pilotes et treuilleurs en formation.

Journée qui sera marquée par les premiers vols du biplace flambant neuf. Nos biplaceurs présents Raphaël et Michel ont apprécié.

 

Dimanche 5 juin

9 cagouilles, un BE et 4 cagouillots se pressent dès 10h pour une journée pas comme les autres.

Elle débute par la maintenance du treuil : amélioration du système de refroidissement du démarreur de rembobinage.

Les vols commencent à 10h45 sur le site des mottes sud avec un vent faible et variable.

Jérôme fait le fusible, part pour plus d’une heure de vol et atterrit à Sablonceaux.

Raphaël prend un passager pour un vol sur le nouveau biplace après avoir procédé au réglage des freins.

Plusieurs pilotes feront du local avec une mention particulière pour Patrice qui restera trois quarts d’heure en l’air.

Tous les treuilleurs en formation ont fait au moins deux treuillés en autonomie complète, la qualification approche à grands pas.

Ce dimanche fut une journée particulière car nous avons accueilli Christophe Lechevalier moniteur brevet d’état accompagné de 4 élèves (les cagouillots).

Chacun a pu faire 2 vols, Maïlys s’est même permise de rester 20mn en l’air guidée par son moniteur. L’atterrissage a été moins académique avec une arrivée dans le fossé sans conséquence si ce n’est quelques piqûres d’orties et un bain de pieds.

Christophe a fait 2 vols et a apprécié la douceur des treuillés.

Je pense que nous les reverrons.

Fin de séance à 19h après une journée de vols sans interruption : record battu :34 treuillés.

(par Jacquot).

Saint Savinien sur Charentes

Journée du 5 mais 2016 :

Inauguration tant attendue du site de Saint Savinien sur Charente orientation Est/Ouest.

Rendez vous est pris pour 10h sur la place de la mairie, déjà 4 motivés sont sur place avant mon arrivée pourtant ponctuelle.

En route pour le site par des chemins détournés pour cause de travaux sur la route de Saintes. Le vent est parfaitement dans l'axe et moins fort que prévu, environ 10km/h.

Round d'observation : cultures, obstacles éventuels : clôture électrique anti sangliers autour d'un champ de maïs situé quasi à mi distance du chemin et donc pas gênant pour le câble. Les autres cultures sont de l'orge et du blé.

Le but de la matinée est de continuer la formation des apprentis treuilleurs, Bernard, Raphaël et Michel sont les pilotes volontaires du jour.

Chaque élève (Jean Louis, Jérôme et Serge) a pu faire 5 ou 6 treuillés dans des conditions turbulentes l'après midi, nul doute que leur qualification va être validée dans les tous prochains mois.

Michel partira 2 fois en se heurtant à un plafond étonnant de 500m et ne fera qu'une petite dizaine de km à chaque vol.

En conclusion se site aura certainement un bon potentiel et facile à exploiter après les moissons, surtout en Ouest pour faire de la distance.

(par Jacquot).

Soleil, baptêmes et cross

Dimanche 24 avril, les Cagouilles sont matinales. Ciel limpide et petit vent frais de nordet. Dès 9h, les treuilleurs effectuent les premiers lâchers de quelques paisibles gastéropodes du club dans l'attente de sept candidats aux vols découvertes. Ceux-ci sont pris en charge alternativement au cours de la matinée par Loïc, Julien, Michel et Raphaël. Le vent plus soutenu et rafaleux sous les thermiques complique parfois un peu la tâche des pilotes biplaceurs, heureusement le fossé est sec et l'herbe tendre est accueillante...

A la mi-journée, on perd de vue trois de nos membres partis vers le sud à la chasse aux thermiques signalés par un ciel chargé de cumulus.

Au bilan, 23 treuillées pour 7 vols découvertes, 13 vols locaux et 3 cross. Michel atterrit à Mirambeau (52km), Raphael se pose à St Dizant-du-Gua (41,6km) et Julien au sud de St-André-de-Lidon (22,3km). Jérôme et Patrice assurent la récupération des fugitifs alors qu'au camp de base on plie bagages, vaincus par une météo devenue trop rugueuse.

(par Jean-Louis).

 

Les cross du jours

- Michel : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20184339

- Raphael : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20184344

- Julien : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20184338

Jean-Louis l'explorateur . . .

Depuis le temps que j'y pensais, j'ai enfin exploré le cordon dunaire atlantique de la pointe de Grave. Ah ! que c'était bien !

Une bonne hauteur de 10 à 15m en allant vers le sud vers les blockhaus à partir de mon repère, avec une exposition qui permet du soaring par vent de secteur ouest sur environ un kilomètre. La forme légèrement concave du site permet aussi d'exploiter l'ouest-sud-ouest et l'ouest-nord-ouest (c'était le cas hier avec un vent météo de 20km/h à la plage).

Ce vendredi après midi, 3 pilotes locaux m'ont ouvert la voie des airs. Ceux-ci se rendent en sommet de dune par le chemin qui aboutit aux blockhaus pour éventuellement décoller du haut à partir d'un espace dégagé. Mais cette zone est adossée à la forêt, alors gare à la reculade.

Arrivé par le chemin le plus au nord, il m'a fallu parcourir la plage vers le sud pour trouver des bonnes conditions de mise en vol et rejoindre les volatiles. L'accès est possible de la piste cyclable peu après le club hippique. A retenir pour une prochaine fois.

A bientôt un jour sur ce site pour une sortie famille ?

(par Jean-Louis)

 

Les couleurs du mois d' Avril...

Dimanche 17 Avril.

Après bien des hésitations dues à des bulletins météo contradictoires on
décide de maintenir la séance...

Résultats :
30 vols sur le site des Mottes (record du club sur cet axe de 2 km) dont
10 vols découvertes.

Dès 9 heures les plus courageux : Loïc, Julien, Jérôme, Olivier et Cyril
préparent la séance et volent en solo.
Jacquot arrive à 9h33 pour treuiller les biplaces.
Vent dans l'axe d'environ 5km/h : conditions idéales, tous les passagers
étaient enchantés de leur vol, certains ont même demandé quelques
sensations plus fortes (virages appuyés)
Sans interruption les vols se passent sans encombre et dans une
organisation digne des CG; le pique nique a lieu à 14 heures...
Nous avons accueilli la journaliste de Vidici qui, après un vol, a
interrogé Julien et Loïc dans le but de faire un article prochainement.
A notre grande surprise Patrice, Jean Louis et Michel pointent leur nez
attirés par ces bonnes conditions.
Les thermiques commencent à se lever.
Je décolle vers 15h pour une ballade de 20 km (vol validé )
Michel fera 10 km, Jérôme et Julien s'ébouillent  (se pose) à la Clisse
(5km) dans des conditions moins propices à la distance, Jean Louis vers
la beunasse (l'exploitation).
En conclusion une super journée efficace et dans une ambiance conviviale
, un grand merci à tous les acteurs de cette séance : chauffeurs,
treuilleurs et pilotes, chacun a un rôle indispensable, le dimanche se
termine par la traditionnelle bière.

(par jacquot).

 

Le cross à jacquot sur : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20183992

 

Mercredi 6 Avril, vol au bord de l'océan

Trois Cagouilles à la dune mercredi matin 6 avril.

Plein soleil, l'océan à nos pieds et le vent d'ouest annoncé. A 9h30, Cyril pour sa première expérience à la dune, Olivier et moi-même, Jean-Louis, nous nous retrouvons à la Côte Sauvage, extrémité de l'allée 40. Un autre pilote est déjà là qui s'entraîne au gonflage sur la plage. Quatre ou cinq habitués arrivent ensuite.

Au début le vent est juste suffisant pour tenir. Cyril teste une nouvelle voile dédiée au sable et après deux départs du sommet fera une longue séance de gonflage sur la plage afin de se familiariser avec son matériel.

Olivier et moi-même faisons deux bonnes heures de soaring avec quelques posés sur la plage et remises en vol en se faisant tracter par l'aile sur la pente. En fin de matinée, le vent ayant forci suffisamment, nous avons pu nous entraîner à nous poser au sommet et redécoller sans affaler.

Un bon bol d'air et de belles glissades dans un environnement magnifique.

(par Jean-Louis)

 

12 Mars, début de saison en fraicheur mais porteur !

Six "Cagouilles volantes" au rendez-vous de 14h (Bernard, Julien, Jean-Louis, Michel, Patrice et Serge) ; terrain choisi, le site nommé "Le Mur" commune de Sainte-Gemme, orienté sud-ouest/nord-est (voir sur le blog).
La partie chemin de terre étant impraticable (il reste des ornières boueuses à remblayer), les décollages se font sur la route goudronnée à partir du virage. Le terrain à droite n'est pas encore ensemencé, il permet de prendre un peu d'espace pour la préparation des ailes parfois bousculées par les rafales. 14 treuillages sont assurés par Bernard, Julien, Michel et Patrice.
Les premiers thermiques de la saison sont là, chacun tente sa chance, Patrice, Michel et Jean-Louis prolongent un peu un vol alors que Bernard s'offre une petite escapade d'une douzaine de kilomètres vers Saujon.
(par Jean-Louis).

Pliage secours 2016

Cela devient désormais une habitude tous les ans pour redémarrer la saison sur un bon pied (ou plutôt sur une bonne aile) , que de replier nos parachutes de secours.

Pour cela nous nous sommes réunis cette année à la salle polyvalente de Corme-Royal le samedi 27 Février, avec une quinzaine de participant et autant de parachute à plier.

la grandeur de la salle nous permet même de les gonfler à l'intérieur pour les aérer.

L'expérience de certains dans ce domaine permet ainsi aux plus novices d'acquérir des connaissances et de replier leurs parachutes sans inquiétude, tout cela dans la bonne humeur et la convivialité.

Pour terminer l'après midi un petit briefing sur la sécurité de la pratique au treuil, un bon gouter et tout le monde repart sur de bonnes bases pour une nouvelle saison de vol.

(par Loïc)

 

 

 

Dimanche 15 Novembre.

 

Une journée que la météo nous annonçait  royale... mais une grosse
incertitude sur la levée ou non du brouillard.

Finalement on maintient la séance et les éclaircies prennent le dessus à
partir de 13h.

Rendez vous à la voiture avec Bernard à 13h30 pour les vérifications
habituelles et départ pour le site : les mottes sud.
Vent bien orienté S/SO de 5 km/h environ.

 


Je vais chercher le nouvel adhérent du jour : Sylvain sur la
place du village.
Cyril, Serge et Jean Louis arrivent dans la foulée. Jérôme excusé (malade )
Comme d'habitude Bernard fait le fusible pour tester la masse d'air et
contrôler le nouveau câble.
Chacun a pu faire deux vols malgré un vent quasi nul en fin de journée.
Sylvain a bien assuré pour ces deux premiers vols chez nous.
Cyril et Serge nous ont fait de magnifiques décollages.
Jean Louis maitrise parfaitement.
Un grand bravo aux "jeunes"
En fin d’après midi  les pères fondateurs du club, Julien et Loïc, sont
venus nous faire un petit coucou et participer à l'activité.
17h30 : dernier vol avec Cyril au coucher du soleil et sans
vent...décollage parfait.

(par jacquot)

samedi 17 octobre.

Donc du nordet, voir de l'est dans les rafales, 10 à 20km/h, le ciel plutôt couvert nous fait un bref clin d'oeil lumineux. La "piste" de Sainte-Gemme se prête bien à la séance de treuillage, mais il faut quand même négocier le vent de travers au décollage. Les terres alentour préparées pour les semis rendent l'affaire plus aisée et l'atterrissage plus serein ! Cet espace disponible est mis à profit pour travailler le gonflage... ou l'écopage.

Nos treuilleurs assurent la réalisation de 5 vols découverte  et de 1 à 2 vols "plouf" pour la plupart d'entre nous.

Des petites turbulences en après-midi puis de l'huile dans un vent plus soutenu en soirée qui me permet, grâce au "toucher délicat" du treuilleur, une grimpette de fin de séance à 650m.

(par Jean-Louis)

Pliage des parachutes

Premiers vols de l'année . . . !

La journée de dimanche, placée entre deux perturbations nous a permis de voler et d'essayer notre nouveau site de Sainte Gemme (sud-ouest / nord-est).

les conditions étaient au top pour une reprise en douceur, vent de sud-sud-ouest à 10-15Km/h, et même quelques petits thermiques.

SAINT LOUIS 2014

Pour cette Journée de présentation de notre activité, toutes les parfaites conditions étaient réunies.

 

Le beau temps et la bonne ambiance nous ont permis de passer une agréable journée pour présenter la pratique du parapente en plaine, mais aussi toutes les autres activités que comporte la Fédération Française de Vol Libre.

Les conditions du jour nous ont permis de faire découvrir le parapente à une vingtaine de personnes lors de vols découvertes.

 

Nous remercions notre président de ligue Poitou-Charentes qui était parmis nous toute la journée, et que nous n'avons pas hésité à embaucher.

 

 

vol au printemps à Corme Royal

vol du soir en février

Samedi 3 mai , journée vols découverte.

 

L'équipe des ragondins ont retrouvé les cagouilles volantes pour des vols découverte durant tout l'après midi.

Même si certains ne voulaient plus quitter leurs faussés, ou pressé de retrouver leurs prairies enherbées,  nos petits rongeurs ont tous profité d'une vue exceptionnelle grace aux bonnes conditions météorologiques.

 

Mais le vent en fin d'après-midi nous à contraint à arréter la séance, mais ce n'est que partie remise.

 

 

 

Séance pliage des parachutes de secours le 01/03